Logo prefecture
Rechercher dans
Exercice POLMAR 17 à La Rochelle
Exercice POLMAR 17 à La Rochelle
26 nov. 2013

La préfecture maritime de l’Atlantique a organisé le mardi 26 novembre un exercice de lutte contre une pollution maritime par hydrocarbure en Charente Maritime : POLMAR 17.

Télécharger le dossier de presse.

Ce type d’exercice est mené régulièrement dans le but de conforter le savoir-faire des unités de la marine nationale, de parfaire la formation du personnel et de valider les différents plans d’interventions. La marine nationale, chargée de la lutte antipollution en mer, développe par ces entrainements une expertise et une préparation dans cette mission, au service de l’action de l’Etat en mer, confiée au préfet maritime.

Le préfet maritime de l’Atlantique est organisateur de l'exercice POLMAR 17. Il s’appuie pour la préparation de l’exercice sur la division Action de l’Etat en Mer (AEM) et sur la Direction départemental des territoires et de la mer DDTM et de la délégation mer et littoral DML de Charente Maritime ainsi que sur le centre d’expertises pratiques de luttes antipollution CEPPOL de la marine nationale.

Deux objectifs principaux ont été menés : Former des professionnels de la pêche à l’utilisation du matériel anti pollution avec l’utilisation du chalut Thomsea, du chalut Nautil et du chalut Seynip. Et  assurer la coordination à la mer des moyens de lutte contre une pollution par hydrocarbure par l’utilisation de chalutiers, de barges mytilicoles, du navire dépollueur de l’EMSA et d’un remorqueur portuaire ainsi que des moyens aériens.

Le scénario réaliste met en œuvre une intervention sur une nappe de pollution repérée au large du Pertuis d’Antioche. Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Etel alerte le préfet maritime de l’Atlantique via le centre opérationnel de la marine nationale (COM). Le préfet maritime décide d’envoyer sur zone le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution BSAD Alcyon et d’affréter des navires de pêche, un remorqueur portuaire et des navires conchylicoles pour intervenir aux côtés de l’Alcyon.

Le centre d’expertises pratiques de luttes antipollution CEPPOL de la marine nationale engage une équipe de lutte anti pollution sur l’Alcyon. Ce dernier est gréé en version anti pollution.La base navale de Brest avec son service antipollution fournit des chaluts destinés aux navires de pêche à La Rochelle. Deux paires de chalutiers mettent en œuvre un chalut « Thomsea » et un chalut « Seynip » et d’autre part deux barges mytilicoles mettent en œuvre un chalut « Mini Thomsea » et « Nautil »

L’agence européenne de sécurité maritime (EMSA, european maritime security agency)est également sollicitée et dépêche sur zone le Monte Arucas, navire dépollueur stationné à Ferrol.

Tous les moyens sur zone luttent contre la nappe de pollution et sont sous la coordination du CEPPOL. La pollution par hydrocarbure est simulée par le déversement de l’écorce de riz, mise à l’eau depuis l’Alcyon. Les chalutiers et mytiliculteurs sont gréés pour la lutte anti-pollution avec l’assistance de personnel du CEPPOL afin d’être opérationnels lors de l’exercice. Les équipages ont bénéficié d’une instruction préalable par le personnel du CEPPOL à quai dans la matinée, en présence du vice amiral d’escadre Jean-Pierre Labonne préfet maritime de l'Atlantique.

Ce type d’exercice intense permet de disposer à terme d’un réseau bien réparti sur l’ensemble de nos côtes qui en cas de pollution peut être rapidement affrété par le préfet maritime de région pour renforcer les moyens étatiques.

Voir le diaporama
Voir le diaporama