Logo prefecture
Rechercher dans
DOUARAN 2015 : un exercice interarmées de recherche et de sauvetage en mer suite à un crash aérien
DOUARAN 2015 : un exercice interarmées de recherche et de sauvetage en mer suite à un crash aérien
24 juin 2015

Le 12 juin 2015, la préfecture maritime de l'Atlantique a conduit un exercice interarmées et inter-administrations de recherche et de sauvetage d'aéronef en détresse en zone maritime. Cet exercice baptisé Douaran 2015 s'est déroulé dans le Sud-Ouest de La Rochelle.

Le 12 juin 2015, la préfecture maritime de l'Atlantique a conduit un exercice interarmées et inter-administrations de recherche et de sauvetage d'aéronef en détresse en zone maritime. Cet exercice baptisé Douaran 2015 s'est déroulé dans le Sud-Ouest de La Rochelle.

Il a débuté  après la réception d'un message de détresse signalant une collision en vol entre un Rafale de l'armée de l'air et un Rafale Marine au cours d'une patrouille mixte dans le golfe de Gascogne. Cet accident heureusement fictif était notamment destiné à mettre en oeuvre le plan "SAMAR", regroupant les opérations de recherche et de sauvetage d'aéronef en détresse et de ses occupants en zone maritime.

L'exercice a mobilisé plusieurs unités de la marine nationale (la Base d'Aéronautique Navale de Lann-Bihoué et ses flottilles de surveillance et de patrouille maritime, le Centre d'Entrainement au Sauvetage et à la Survie de l'aéronautique navale basé à Lanvéoc, le détachement 35F de La Rochelle, les patrouilleurs de surveillance de site Athos et Aramis), le détachement SAR de l'armée de l'air à Cazaux (Escadron d'Hélicoptères 01.067 Pyrénées) et la station SNSM de L'île d'Oléron. Il a également impliqué le centre de coordination de sauvetage aéronautique de Cinq Mars La Pile et le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage d'Etel.

Sous l'autorité du préfét maritime de l'Atlantique et par délégation du Commandement de la Défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA) de l’Armée de l’air, le Centre des opérations maritimes de Brest a dirigé et conduit les opérations de recherche des deux Rafale accidentés, en tant que centre secondaire de sauvetage aéronautique. Il a engagé successivement un Falcon 50 de la flottille 24F puis un Atlantique 2 de la flottille 23F ainsi que les patrouilleurs de surveillance de site de la marine. L'opération de récupération des pilotes, réalisée dans des conditions très proches de la réalité grâce à la participation du CESSAN, a été conduite par le CROSS Etel avec le Puma de Cazaux, le Dauphin SP de La Rochelle et le canot tout temps de la SNSM.

Douaran 2015 a permis d'évaluer la mise en oeuvre de la chaîne opérationnelle SAR (Recherche et sauvetage) dans le cadre du dispositif SAMAR, en cours d'intégration dans le nouveau plan ORSEC maritime élaboré par la préfecture maritime de l'Atlantique. Cet exercice a permis d'améliorer les procédures de coordination et de contrôle ainsi que l'emploi des réseaux de communication entre les différents centres de conduite des opérations. Il a également offert une nouvelle opportunité d'entraînement SAR pour toutes les unités impliquées.

Voir le diaporama
Voir le diaporama