Logo Préfecture
Rechercher dans
26 mars 2018 - Exercice majeur "Malo 2018" au large de Saint-Malo
3 août 2018

Un exercice de sauvetage ORSEC maritime baptisé « MALO 2018 » se déroule ce lundi 26 mars à proximité de Saint-Malo (35).

Organisé par la préfecture maritime de l’Atlantique, en collaboration avec la préfecture d’Ille-et-Vilaine et l’armateur Brittany Ferries, cet exercice a pour thème l’évacuation d’un navire à passagers et la prise en charge des victimes.

Il a pour but de mettre en œuvre les différents volets du dispositif ORSEC maritime de sauvetage en mer, en particulier la gestion de l’interface mer-terre, ainsi que le plan secours à naufragés de la préfecture d’Ille-et-Vilaine.

Les opérations de secours en mer sont coordonnées par le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage de Corsen. A terre, la prise en charge des victimes avec la mise en place d’un PMA (poste médical avancé) est placée sous la responsabilité du Préfet de département.

En fin d’exercice, un point presse se déroulera sur le lieu de prise en charge des « naufragés », en présence du Préfet de département, Christophe Mirmand ou de son représentant, de l’administrateur général des affaires maritimes Daniel Le Diréach, adjoint du préfet maritime de l’Atlantique pour l’action de l’Etat en mer et de Frédéric Pouget, directeur du pôle armement et opérations maritimes et portuaires de Brittany Ferries.

Les autorités feront un point de situation sur le déroulement de l’exercice, les objectifs visés, les premiers retours d’expérience. Elles répondront ensuite aux questions des journalistes.

Les objectifs

L’objectif principal de cet exercice est d’entraîner les différents acteurs de l’État, les partenaires publics et privés, à coordonner leurs actions lors d’une crise complexe. Il permettra notamment d’intégrer à la gestion de crise les problématiques et contraintes de l’interface mer--‐terre lors du sauvetage d’un grand nombre de naufragés. Le scénario et les objectifs définis permettront :

  • de mobiliser tous les moyens nécessaires susceptibles d’intervenir en cas de sauvetage maritime de grande ampleur
  • d’articuler la gestion de crise par l’État en mer et à terre
  • de tester la chaîne d’alerte, la circulation et la remontée de l’information ainsi que la coordination des services engagés sur cette opération dans un contexte de sauvetage maritime de grande ampleur et de gestion des naufragés à terre
  • de gérer le volet médical avec un responsable des secours médicaux au sein du CROSS et de tester la convention CROSS/SDIS
  • de mettre en oeuvre des équipes médicales civiles et militaires
  • d’optimiser le comptage et la catégorisation de l’état des passagers en utilisant le système SINUS
  • de tester l’installation d’un poste médical avancé en mer sur le BSAD VN SAPEUR
  • utiliser cette simulation comme retour d’expérience pour la manifestation « Route du Rhum 2018 »
Voir le diaporama
Voir le diaporama