Logo Préfecture
Rechercher dans
20-21 juin 2007 - Exercice majeur "Gascogne 2007" au large de Biarritz
14 juin 2007

La préfecture maritime de l’Atlantique organise les 20 et 21 juin 2007 un exercice d’assistance à un navire en difficulté et de lutte contre une pollution par hydrocarbures au large de Biarritz, avec le soutien de moyens espagnols et de l’agence européenne de sécurité maritime.

Faisant suite au dernier exercice de cette ampleur réalisé en 2002, « Gascogne 2007 », mobilisera plus de 12 navires et 5 aéronefs d’organismes divers et de nationalités distinctes. Impliquant la mise en œuvre effective des plans d’accueil des navires en difficulté, et des plans POLMAR, cet exercice est à la fois une validation des mesures prises à la suite de l’accident du Prestige pour améliorer la sécurité maritime et un entraînement en grandeur réelle pour l’ensemble des moyens et des professionnels impliqués dans la lutte contre les pollutions en mer. Le Biscaye plan sera activé dans le cadre de la coopération franco-espagnole.

L’exercice se déroulera en deux temps distincts :

phase 1 (20 juin):

Le pétrolier ''Chassiron'', affrété par Total est heurté par un cargo rattrapant. Tandis que ce dernier n’a subi aucun dommage significatif et poursuit sa route, le ''Chassiron'' signale au CROSS Etel une forte gîte due à une entrée d’eau. Une équipe d’évaluation composée d’experts locaux est envoyée à bord grâce aux moyens aériens de l’armée de l’air. La perforation d’une soute et l’envahissement de la machine rendent le navire non maître de sa manœuvre et imposent un remorquage par l’Abeille Languedoc. Les autorité maritimes et terrestres françaises se concertent pour déterminer un lieu de refuge adapté aux circonstances. La situation du bâtiment se dégrade progressivement, entraînant une pollution par hydrocarbures en fin de journée, au large de Biarritz. Les plans POLMAR Mer et BISCAYE sont alors déclenchés.

phase 2 (21 juin):

Des moyens nautiques antipollution des administrations françaises, espagnoles, ([Société de sauvetage et de sécurité en mer|http://www.salvamentomaritimo.es/|es] : SASEMAR) et de l’[Agence européenne de sécurité maritime|http://www.emsa.eu.int/|en] (AESM), ainsi qu’une flottille de navires de pêche sont mis à la disposition du Préfet maritime.

Dès 09h30, un avion Casa 235 de la SASEMAR, puis un aéronef des douanes doivent localiser les nappes de pollution et transmettre leur position à la frégate ''Germinal'' qui assure le contrôle opérationnel des moyens, coordonne leur action et attribue à chacun une zone de travail.

Des hélicoptères Ecureuil de la Gendarmerie et Dauphin de service public de la Marine nationale guident les opérations de récupération d’un produit polluant simulé par de la balle de riz. A terre, les états majors (SASEMAR, COM et PC POLMAR, COZ Sud-Ouest, SIDPC et PC POLMAR des préfectures des départements 64/40) organisent en fonction des prévisions de dérive, la lutte contre une pollution qui menace les littoraux des Pyrénées Atlantique, des Landes et de la Gironde.

Ce scénario de principe doit permettre à l’ensemble des acteurs de ce type d’événement de le gérer dans des conditions aussi réalistes que possible et en fonction des circonstances du moment (météo, situation du navire etc…).

Les observations qui seront faites au cours de cet exercice permettront de vérifier la pertinence des plans de secours en vigueur et d’en améliorer les points perfectibles. Une conférence de presse se tiendra le 21 juin à 15 heures 30, en présence du VAE Rolin - préfet maritime de l'Atlantique, de Monsieur Viton - préfet délégué à la sécurité pour la zone de défense Sud-Ouest, et de Monsieur Bernd Bluhm - directeur des opérations de l'AESM.

Voir le diaporama
Voir le diaporama