Logo Préfecture
Rechercher dans
16 octobre 2008 - Exercice majeur ORSEC maritime au large de La Rochelle
17 oct. 2008

Exercice après exercice, la préfecture maritime de l'Atlantique poursuit la familiarisation au plan ORSEC maritime des différents services tout le long de la façade maritime dont elle a la responsabilité. Le dernier en date s'est déroulé le 16 octobre au large de La Rochelle. Il a été organisé en collaboration avec la préfecture de Charente maritime.

Le navire à passagers Trousse Chemise est en transit de Saint-Martin-de-Ré à la Rochelle lorsqu'un incendie se déclare en machine. Après une vaine tentative d'extinction par l'équipage, le capitaine lance un appel au secours qui est traité par le CROSSA d'Etel. Celui-ci déclenche les opérations d'assistance et informe les autorités préfectorales maritime et terrestre qui mettent en œuvre toutes deux les plans ORSEC qui les concernent, et les dispositions d'interface.

A la mer, le CROSSA fait appel à tous les moyens disponibles pour porter assistance aux 100 passagers, simulés par des élèves du lycée maritime et aquacole et de l'école des douanes de La Rochelle, et des membres d'équipage. 5 canots de la SNSM, une vedette des douanes, une embarcation de sapeurs-pompiers rejoignent la zone, suivie par la vedette Charente de la gendarmerie maritime, en charge du volet judiciaire de l'évènement, et par un autre navire appartenant à la même compagnie de transport, La Maline. A terre, la préfecture de Charente maritime et le SDIS mettent en place leur organisation de crise matérialisée notamment par l'installation d'un poste médical avancé pour accueillir les victimes dans le port de La Rochelle.

Mais à la mer, les évènements se précipitent. Le capitaine du Trousse Chemise signale la présence de 5 blessés et décide d'évacuer par radeau ses passagers. Dans l'affolement, trois d'entre eux tombent à l'eau. Ils seront récupérés par un des canots de la SNSM. Le CROSSA fait alors rallier deux hélicoptères de la marine et de la sécurité civile avec des renforts médicaux provenant du service de santé des armées et du SAMU. Le blessé le plus grave est médicalisé à bord du Trousse Chemise et évacué par l'hélicoptère vers l'hôpital de La Rochelle. Les autre seront traités à bord de La Maline, après récupération des passagers qui dérivaient à bord des radeaux de survie.

L'ensemble des moyens revient ensuite à La Rochelle, où les victimes sont prises en main par les équipes à terre.

Cet exercice majeur a permis un entraînement en situation de nombreux intervenants civils et limitaires qui doivent coopérer ensemble sous l'autorité du préfet maritime en mer, et du préfet de département à terre. De nombreux enseignements en seront tirés à tous les niveaux, puis pris en compte pour améliorer l'organisation générale des secours en mer sur la façade Atlantique.