Logo prefecture
Rechercher dans
Sauvetage d'une personne au large d'Hoëdic (56)
Sauvetage d'une personne au large d'Hoëdic (56)
12 juil. 2020

Le samedi 11 juillet 2020 à 22h53, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) d'Etel est averti par des témoins qu'une annexe est à la dérive devant l'île d'Hoëdic (56). Le CROSS diffuse immédiatement un message "Mayday Relay" et engage un important dispositif de recherche composé :

- de l'hélicoptère « Dragon 29 » de la Sécurité Civile

- de l'hélicoptère « Dragon 56 » de la Sécurité Civile

- de l'hélicoptère « Caïman » de la Marine Nationale

- du canot tous temps SNS 056 de la station SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) du Palais - Belle-Île en Mer (56)

 

Les recherches sont suspendues le dimanche 12 juillet à 03h48 faute d'éléments nouveaux.

 

A 11h40, suite au signalement par des plaisanciers qu’une personne de leur entourage est portée manquante, le CROSS diffuse à nouveau un message "Mayday Relay" et engage derechef un dispositif de recherche très important, composé :

- de l'hélicoptère « Dragon 56 » de la Sécurité Civile

- du Falcon « F50 » de la Marine Nationale

- de l'hélicoptère « Caïman » de la Marine Nationale

- du patrouilleur côtier de Gendarmerie « Géranium »

- de la vedette de Gendarmerie "Plexaure"

- d'un bateau léger de sauvetage (BLS) des pompiers

 

A 15h12, le CROSS est alerté par le porte-conteneurs CMA-CGM Fort Royal qui indique avoir repéré une annexe à la dérive. L’annexe est localisée et la personne récupérée par un voilier qui circulait sur zone. Elle est ensuite évacuée par l'hélicoptère médicalisé "Caïman" de la Marine Nationale vers la base aérienne de Lann-Bihoué (56), puis transférée vers le Centre Hospitalier de Lorient (56), où elle a été prise en charge à 17h29.

 

La préfecture maritime de l'Atlantique souhaite insister sur le fait que l’opération a mobilisé des moyens particulièrement importants auprès de différentes administrations (Sécurité Civile, Marine Nationale, Gendarmerie Nationale, SDIS-Service départemental d’incendie et de secours) et auprès de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer). A titre d’exemple, les moyens aéromaritimes (Falcon 50, Dragon 29, Dragon 56, Caïman) ont été déployés pour une durée totale de 9 heures. La préfecture maritime rappelle donc, à l'occasion de cette opération, l’importance de s'équiper des moyens de communication adéquats (téléphone mobile, VHF) et de se munir d'un dispositif lumineux en cas de navigation de nuit.