Logo Préfecture
Rechercher dans
Remorquage d’un voilier en difficulté dans le golfe de Gascogne
Remorquage d’un voilier en difficulté dans le golfe de Gascogne
9 avr. 2022

Le jeudi 7 avril à 7h31, le voilier suédois Marina alors à 85 milles nautiques d’Hourtin (33) signale au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Etel, via un système satellite privé, être en difficulté à cause d’une avarie totale de safran.

Approché par le cargo Lazurite à 9h30 et survolé par un avion Atlantique 2 de la Marine nationale à 10h28, le voilier de 13 mètres dérive non maître de sa manœuvre avec trois membres d'équipage a bord. Le skipper sollicite le remorquage du voilier.

A 11h30, le CROSS Etel établit un contact avec le navire de pêche Lagardère 2 alors à environ 30 milles nautiques du Marina, en capacité d’intervenir malgré l’arrivée de la tempête Diego. Le navire arrive près du voilier à 20h22. Les mauvaises conditions météorologiques l’empêchent de passer une ligne de remorquage. Il assure tout de même la surveillance du Marina tout au long de la nuit et rassure ses trois membres d'équipage.

Le vendredi 8 avril à 7h35, une accalmie météorologique permet au CROSS Etel d’engager l’hélicoptère Dauphin de la Marine nationale basé à La Rochelle. Arrivé sur zone à 8h19, il hélitreuille son plongeur qui met en place une ligne de remorque entre le Marina et le Lagardère 2 pour contrôler la dérive du voilier, alors à 45 milles nautiques d’Hourtin. Malheureusement, la ligne cède à 11h32.

Le chalutier reste à proximité jusqu’au samedi 9 avril matin 9h00. Les conditions météo permettent alors au canot tout temps Madeleine Dassault (SNS 085), de la société nationale de sauvetage en mer de passer une nouvelle remorque et de conduire le voilier ainsi que ses 3 passagers sains et saufs, à Port-Médoc où ils ont accosté à 19h30.

 

Météo sur zone

Vent d’Ouest Sud-Ouest de force 6 – Mer 6