Logo Préfecture
Rechercher dans
Réglementation de la zone de départ des deux premières étapes de « La Solitaire du Figaro », en baie de Saint-Brieuc.
Réglementation de la zone de départ des deux premières étapes de « La Solitaire du Figaro », en baie de Saint-Brieuc.
28 août 2020

Les dimanches 30 août et 6 septembre, une zone de départ et une zone réglementée sont créées afin d’assurer la sécurité lors des départs des deux premières étapes de « La Solitaire du Figaro », dans la baie de Saint-Brieuc.

Le départ de la première étape de la course « La Solitaire du Figaro » aura lieu le dimanche 30 août 2020 en baie de Saint-Brieuc à 13h00. Le départ de la deuxième étape aura lieu le 6 septembre 2020 à 11h en baie de Saint-Brieuc.

La plus grande vigilance des usagers de la mer est recommandée au titre du respect des règles de navigation maritime dans cette zone de départ. Les concurrents s'élanceront directement vers le large, sans parcours côtier.

Un arrêté du préfet maritime de l'Atlantique encadre les conditions de départ de ces deux premières étapes : https://www.premar-atlantique.gouv.fr/uploads/atlantique/arretes/17c52eca4da891f82d4294e47ac3f9fd.pdf .

Pour la sécurité des usagers de la mer, une zone de départ est identifiée.

En fonction des conditions météorologiques, l’organisateur y précisera une zone réglementée où la navigation, la circulation, le stationnement et le mouillage de tout navire ou engin nautique, les activités de pêche, de plongée ou de baignade seront interdits. La zone réglementée sera matérialisée sur le plan d’eau par un balisage de type bouées gonflables de couleur jaune.

Les moyens nautiques de l'unité littorale des affaires maritimes et de la brigade nautique de la gendarmerie départementale seront présents les jours de départ pour assurer le respect de cette zone règlementée par les usagers de la mer.

Par ailleurs, la situation sanitaire impose des mesures complémentaires pour les passagers embarqués à bord de vedettes à passagers et des navires à utilisation commerciale (NUC), en capacités d’embarquement et obligation du port du masque à bord.