Logo prefecture
Rechercher dans
Naufrage du navire Grande America dans le Golfe de Gascogne - Communiqué de presse n° 7
15 mars 2019

Les conditions météorologiques sur la zone du naufrage du Grande America sont actuellement très dégradées et ont rendu très difficiles les observations aériennes réalisées ce matin par un avion de surveillance maritime Falcon 50 de la Marine nationale.

Une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

Cette observation semble confirmer qu’il y a toujours un rejet de fioul lourd depuis l’épave.

Les nappes détectées hier n’ont pu être observées à nouveau lors du vol de reconnaissance, en raison d’une mer très agitée.

Par ailleurs, deux conteneurs ont été localisés à la dérive : l’un à 17 nautiques (30 km) dans le nord-est de l’épave, l’autre à 49 nautiques (90 km) dans l’est de l’épave.
Des avis urgents aux navigateurs ont été diffusés par la préfecture maritime de l’Atlantique (131 et 132) afin de prévenir les usagers de la mer de leur présence. L’armateur, en lien avec la préfecture maritime de l’Atlantique, planifie actuellement leur récupération.

Le dispositif de lutte antipollution présent sur la zone d’opérations est actuellement constitué :

  • des BSAA* Argonaute et VN Sapeur affrétés par la Marine nationale
  • du VN Partisan affrété par l’EMSA*
  • du BSAM* Rhône de la Marine nationale

Le Ria de Vigo affrété par l’EMSA* est en route et est prévu d’arriver sur zone le samedi 16 mars 2019.

En dépit de conditions météorologiques très dégradées sur la zone du naufrage du Grande America, les opérations de lutte antipollution ont débuté dans l’après-midi.

Leur efficacité restera cependant tributaire des conditions météorologiques.

 

A la demande des autorités maritimes françaises, une coopération franco-espagnole a été activée dans le cadre du BISCAYE Plan : le remorqueur espagnol Alonso de Chaves, équipé de capacités antipollution, rejoindra le dispositif des opérations en mer en début de semaine prochaine. Un second remorqueur espagnol, le Maria de Maetzu, sera en alerte et disponible à Santander. Enfin, l'avion 102 de la SASEMAR* pourra être sollicité pour des vols de reconnaissance.

 

Conditions météorologiques sur zone :

  • Vent de secteur Ouest dominant 15 à 20 nœuds (30 à 40 km/h)
  • Mer forte, avec des creux de 4 mètres.

 

Glossaire :

CEPPOL : Centre d’Expertises Pratiques de Lutte Antipollution
EMSA : Agence Européenne pour la Sécurité Maritime
BSAA : Bâtiment d’Assistance et de Soutien Affrété
BSAM : Bâtiment de Soutien et d’Assistance Métropolitain
SASEMAR : agence gouvernementale espagnole en charge de la sauvegarde maritime

 

Photos et vidéos disponibles sur la médiathèque de la marine nationale :
https://www.mediatheque.marine.defense.gouv.fr
(Login : Marine_Nationale / MdP : Grande.Mars2019)