Communiqués de presse

Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

Naufrage des coques des supply Maersk Searcher et Maersk Shipper au large de Sein

15/02/2017
Le mercredi 15 février 2017, l’armateur des deux supply Maersk Searcher et Maersk Shipper a remis à la préfecture maritime de l’Atlantique le rapport issu des investigations approfondies demandées  par la mise en demeure en date du 04 janvier.

Pour s’y conformer, Maersk a affrété le navire spécialisé JIF XPLORER disposant d’un ROV adapté pour déterminer précisément l’état des coques et la nature des dommages subis. Les investigations complémentaires des épaves ont été réalisées les 20 et 21 janvier 2017 en présence d’un observateur mandaté par la préfecture maritime de l’Atlantique.

Ce rapport montre que les épaves sont posées sur le flan, sur un fond sableux et plat. Elles ont subi des dommages conséquents, notamment sur leur avant, consécutifs au choc avec le fond marin. Aucune fuite d’hydrocarbure n’a été observée à cette occasion.

Ce rapport va maintenant être étudié par les administrations compétentes de l’Etat pour en vérifier les conclusions, mesurer l’impact sur la navigation et l’environnement et définir les mesures proportionnées à la dangerosité des épaves qui vont être demandées à l’armateur.
 

Rappel des faits :

 
Dans la nuit du 21 au 22 décembre 2016, le CROSS (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage) CORSEN est alerté par le Maersk Battler du naufrage des deux coques de supply qu’il remorquait :

  - l'ex-Maersk Searcher  par 140 m de fond suite à une voie d'eau, dans l'ouest de l'île de Sein pour plus de 60 nq (environ 111 km) ;

  - l'ex-Maersk Shipper par 155 m de fond, dans l'ouest de l'île de Sein pour plus de 70 nq (environ 130 km).
 

Le convoi se trouvait en sortie du Dispositif de Séparation du Trafic (DST) de Ouessant, en route du Danemark vers la Turquie où les trois navires devaient être déconstruits.

Suite à une première mise en demeure, l'armateur a fourni à la préfecture maritime de l'Atlantique les différents documents demandés (certificats de remorquage, passeports verts et plans détaillés des deux coques) et a affrété le navire de soutien polyvalent Jif Surveyor afin de procéder, les 30 et 31 décembre, à la relocalisation précise des deux coques.

Une seconde mise en demeure du préfet maritime de l’Atlantique a été diffusée le 04 janvier demandant à l’armateur de procéder avant le 1er février 2017 à une investigation approfondie des deux épaves afin de déterminer précisément la nature des dommages subis et leur état.

Dans le même temps, les vols d'observation réalisés par les aéronefs de la Marine nationale et des Douanes françaises ont fait état à plusieurs reprises de la présence d’irisations qui, sous l’effet du brassage naturel de la mer, se sont rapidement dispersées. Les dernières irisations ont été observées les 7 et 8 janvier.

Derniers Articles