Logo Préfecture
Rechercher dans
Les travaux du chantier éolien de Saint-Brieuc fortement perturbés par les pêcheurs
Les travaux du chantier éolien de Saint-Brieuc fortement perturbés par les pêcheurs
24 juin 2021

Suite à un appel à rassemblement lancé en début de semaine sur les réseaux sociaux, plusieurs navires de pêche ont convergé ce matin peu avant 10h vers la zone du chantier éolien où le navire Aethra, de type offshore support vessel (OSV), procède actuellement aux travaux de tranchage nécessaires au raccordement électrique des futures éoliennes.

Le préfet maritime de l’Atlantique avait mobilisé sur zone la vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) Trieux de la gendarmerie maritime et le bâtiment-école Lion de la Marine nationale, embarquant à leur bord des officiers de police judiciaire. Ces derniers ont rapidement relevé de nombreuses infractions de différentes natures :

  • En premier lieu, le non-respect de l’arrêté du préfet maritime encadrant les travaux du chantier éolien : pénétration dans la zone du chantier interdite à la navigation, approche à moins de 500m du navire de travail ;
  • Mais aussi non-respect du règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM) matérialisé par des manœuvres dangereuses en situation de proximité, des tirs de fusées de détresse et l’accostage de l’Aethra ;
  • Et enfin, des menaces verbales d’abordage et de sabotage de la propulsion proférées sur la VHF à l’encontre du commandant de l’Aethra.

Encerclé et abordé par plusieurs navires de pêche, le commandant de l’Aethra a alors décidé de quitter la zone de travaux afin de faire baisser le niveau de tension et de mettre son équipage et son navire en sécurité.

Le rassemblement de navires contestataires s’est disloqué peu avant midi. A leur retour à quai, les patrons pêcheurs contrevenants étaient attendus par les gendarmes de la brigade de recherche de la gendarmerie maritime. Ils procèdent actuellement aux premières auditions dans le cadre de l’enquête judiciaire diligentée par le parquet maritime de Brest.